Bienvenue
Plutôt que de parler de la pluie et du beau temps, de balancer quelques niaiseries, de faire du brossage de pompes commercial et lissage dans le sens du poil,  j’ai préféré, en guise d’édito de reproduire la définition du «village de marques» qui me semble être la plus impartiale, celle de Wikipédia trouvée sur Internet. Cette définition me parait suffisamment objective pour que nous puissions parler du même sujet et ne pas confondre avec d’autres organisations de type « magasins d’usines »...

Ce n’est pas la peine de faire du tapage car eux, ils ont choisi la discrétion et l’efficacité. Pour implanter leurs agences et être encore plus proches de leurs clients, plus à l’écoute, ils ont divisé le territoire de l’agglomération libournaise en deux zones. Pour Philippe BARRAUD, ce sera plus le monde rural avec une implantation au cœur de Coutras. Pour Stéphane MENDES, ce sera Libourne avec l’acquisition d’une agence existante et déjà bien implantée dans le domaine viti-vinicole et celui plus urbain du commerce et des entreprises. Leurs points communs ; la jeunesse et le dynamisme...
- Ha ! Vous voilà enfin, Môssieur le fauteur de trouble, le fouteur de zizanie, le malicieux serpent à la plume assassine. Môssieur le fourbe Journaleux « Médiapartiste »…

- Mais, Madame Lisette pourquoi tant de haine, qu’ai-je fait ou écrit pour mériter un tel courroux ? Que me reprochez-vous donc à moi qui essaye d’être un reporter objectif et incorruptible ?...



Vous êtes le 78482 ème visiteurs